........

        

                                       


Proposée par Souig Mohamed Saoudi.

"Le grand chêne.", chanson de Georges Brassens.

Niveaux: intermédiaire et  avancé, élèves de l'enseignement secondaire de l'apprentissage du FLE.

Matériel: _ Un magnétophone + cassette / lecteur CD + CD de Georges Brassens.

           _  Un dictionnaire de langue. 

Durée: deux heures (ou deux séances d'une heure).

 

Objectifs:

 

a)_Généraux:

 

b)_Linguistiques:

Revoir les notions suivantes:

 

Déroulement:

 

1. Biographie de Georges Brassens:

Brève biographie du chanteur, préparée par un groupe d'élèves. Les orienter à chercher les informations sur Internet.

 

Quelques sites: 

   http://www.rfimusique.com/siteEn/accueil/index.asp

   www.ramdam.com/art/b/georgesbrassens_bio.htm

   http://perso.wanadoo.fr/chanson_francaise/ Brassens/Bio_brassens.htm

   www.alerterouge.com/b/pages/brassens_b.htm

 

2. Compréhension:

Ecoute de la chanson sans le texte: (deux écoutes si possible).

Ecrire le titre de la chanson au tableau: "Le grand chêne."

Que suggère le titre? Que signifie "chêne" ?

A ne pas confondre avec son homonyme "chaîne".

Poser ensuite quelques questions de compréhension pour évaluer leur compétence d'écoute:

On peut, au fur et à mesure, faire réécouter des passages pour confirmer les réponses.

   _ Quels sont les personnages cités? Qui est le personnage principal?

       a)_ les roseaux – les deux amoureux – le grand chêne   b)_ le grand chêne.

   _ De quoi s'agit-il dans cette chanson?

      D'une histoire entre le personnage principal, le chêne, et les autres.

   _ Qui raconte?

     Le narrateur qui est le chanteur.

   _ Quand se déroulent les événements de cette histoire?

     Le temps n'est pas défini. Il n'y a pas d'indicateurs temporels qui précisent le temps.

     Les événements se déroulent au passé (passé indéfini).

   _ Quelles particularités ont quelques personnages ?

     Les roseaux et le grand chêne ont la faculté de la parole.

   _ Que pensez-vous de chacun des personnages?

       Les roseaux: irascibles, moqueurs, insupportables, etc.

     Les deux amoureux: hypocrites, menteurs, égoïstes, etc.

     Le grand chêne: sincère, naïf, etc.

   _ A quel genre de récit vous fait penser cette chanson?

     Une fable.

   _ Quelle morale pourrait-on dégager de cette histoire?

     Plusieurs propositions pourraient être faites:

Par exemple:

   _ Dans la vie, il faut savoir se contenter de la vie qu'on mène, qui pourrait être la meilleur.

   _ Il ne faut pas faire confiance au premier venu.

Etc.

Renforcement grammatical et lexical:

 

3. Les expressions familières ou littéraires:

 

Nous retrouvons dans cette chanson quelques unes qu'il serait intéressant de voir et d'en expliquer le sens. Elles posent énormément de problèmes aux apprenants du FLE car rares sont les enseignants qui les étudient en classe, les jugeant trop familières et pas assez "soutenues".

Distribuer les textes. Réécouter la chanson. Relever les expressions familières ou littéraires. Les recopier au tableau. Laisser d'abord les élèves deviner le sens de chacune. Les chercher dans les dictionnaires.

Exemples:

On peut proposer d'autres expressions familières aux apprenants pour leur en montrer le fonctionnement. On peut recourir au dictionnaire.

Il est très intéressant de voir les différents sens que peut prendre un mot avec les expressions familières:

Exemple: le verbe "tourner":

 

Donner à chaque expression son sens exact:

Expressions

Sens

1.Tourner sept fois sa langue dans sa

   bouche.

A_Fuir, tourner le dos ; changer d'opinion ; retourner sa veste.

2.Tourner la page.

B_Réfléchir avant de s'exprimer pour s'éviter une bévue, un impair, etc.

3.Tourner casaque.

C_L'exaspérer à force de taquineries et d'exigences.

4.Tourner la tête à quelqu'un.

D_Se moquer de lui.

5.Tourner quelqu'un en

  Dérision.

E_Revenir sur ses pas, en parlant d'un cavalier ; changer d'avis, d'opinion.

6.Tourner bride.

F_Ne plus s'occuper du passé afin de recommencer sur de nouvelles bases.

7.Faire tourner quelqu'un en bourrique.

 

G_L'étourdir, l'enivrer, lui faire perdre le sens des réalités.

 

Solution: 1=B / 2=F / 3=A / 4=G / 5=D / 6=E / 7=C

On pourrait s'amuser avec d'autres mots. Le verbe "mettre" a plus d'une centaine d'expressions familières et littéraires! A vos dictionnaires.

4. Les temps du récit. Concordance des temps. Antériorité: Limiter le travail à l'indicatif.

   Demander aux apprenants de relever tous les temps de l'indicatif utilisés et qui sont:

   Imparfait – plus que parfait – passé antérieur – passé simple – passé composé – présent –

   Futur simple –

   Pourquoi tous ces temps?

   Les temps principaux de la narration:

 

Narration

Temps principaux

pour narrer

Mode

Antériorité

Postériorité

Au passé

Passé simple

(Il sortit)

Indicatif

Plus que parfait

      /

Imparfait

(il vivait)

Passé antérieur

      /

Au présent

Présent

(je sais)

indicatif

Passé composé

(moi qui l'ai connu)

Futur simple

Tu feras.

 

Montrer aux apprenants l'importance des temps dans un récit et la concordance des temps (actions simultanées, antérieures ou postérieures.).

Proposer ensuite des exercices de substitution:

A_Réécrire le premier couplet en mettant la narration au présent (Faire attention aux actions antérieures):

        Il vivait (vit) en dehors des chemins forestiers,
      Ce n'était (n'est) nullement un arbre de métier,
      Il n'avait jamais vu (n'a jamais vu) l'ombre d'un bûcheron,
      Ce grand chêne fier sur son tronc.

B_ Réécrire le passage suivant en mettant la narration au passé (Faire attention aux actions antérieures):

      Le curé de chez nous, petit saint besogneux,
      Doute (doutais) que sa fumée s'élève (s'élevait) (s'éleva) jusqu'à Dieu.
      Qu'est-c'qu'il en sait (savait), le bougre, et qui donc lui a dit (avait dit)
      Qu'y a (avait) pas de chêne en paradis ?
      Qu'y a (avait) pas de chêne en paradis ?

 

5. Production écrite guidée. Individuelle ou par groupe:

Travail de réécriture.

Ramasser tous les textes de la chanson.

Demander ensuite aux élèves de raconter la même histoire soit sous  forme d'un poème ou d'un texte libre. Proposer un travail de groupe (deux ou trois élèves).


Le texte de la chanson:

 

         Le grand chêne,  de Georges Brassens.

 

Il vivait en dehors des chemins forestiers,
Ce n'était nullement un arbre de métier,

Il n'avait jamais vu l'ombre d'un bûcheron,
Ce grand chêne fier sur son tronc.
Il eût connu des jours filés d'or et de soie
Sans ses proches voisins, les pires gens qui soient ;
Des roseaux mal pensant, pas même des bambous,
S'amusant à le mettre à bout.
Du matin jusqu'au soir ces petit rejetons,
Tout juste cann' à pêch', à peine mirlitons,
Lui tournant tout autour chantaient, in extenso,
L'histoire du chêne et du roseau.
Et, bien qu'il fût en bois, les chênes, c'est courant,
La fable ne le laissait pas indifférent.
Il advint que lassé d'être en but aux lazzi,
Il se résolu à l'exi(l).
A grand-peine il sortit ses grands pieds de son trou
Et partit sans se retourner ni peu ni prou.
Mais, moi qui l'ai connu, je sais qu'il en souffrit
De quitter l'ingrate patrie.
A l'orée des forêts, le chêne ténébreux
A lié connaissance avec deux amoureux.
" Grand chêne laisse-nous sur toi graver nos noms... "
Le grand chêne n'as pas dit non.
Quand ils eur'nt épuisé leur grand sac de baisers,
Quand, de tant s'embrasser, leurs becs furent usés,
Ils ouïrent alors, en retenant des pleurs,
Le chêne contant ses malheurs.
" Grand chên', viens chez nous, tu trouveras la paix,
Nos roseaux savent vivre et n'ont aucun toupet,
Tu feras dans nos murs un aimable séjour,
Arrosé quatre fois par jour. "
Cela dit, tous les trois se mettent en chemin,
Chaque amoureux tenant une racine en main.
Comme il semblait content ! Comme il semblait heureux !
Le chêne entre ses amoureux.
Au pied de leur chaumière, ils le firent planter.
Ce fut alors qu'il commença de déchanter
Car, en fait d'arrosage, il n'eut rien que la pluie,
Des chiens levant la patt' sur lui.
On a pris tous ses glands pour nourrir les cochons,
Avec sa belle écorce on a fait des bouchons,
Chaque fois qu'un arrêt de mort était rendu,
C'est lui qui héritait du pendu.
Puis ces mauvaises gens, vandales accomplis,
Le coupèrent en quatre et s'en firent un lit,
Et l'horrible mégère ayant des tas d'amants,
Il vieillit prématurément.
Un triste jour, enfin, ce couple sans aveu
Le passa par la hache et le mit dans le feu.
Comme du bois de caisse, amère destinée !
Il périt dans la cheminée.
Le curé de chez nous, petit saint besogneux,
Doute que sa fumée s'élève jusqu'à Dieu.
Qu'est-c'qu'il en sait, le bougre, et qui donc lui a dit
Qu'y a pas de chêne en paradis ?
Qu'y a pas de chêne en paradis ?


Proposée par Hamdaoui Dahri.

Observez le document suivant :

N°...     FICHE DE LECTURE  Auteur : BECKETT Samuel, auteur dramatique contemporain de nationalité irlandaise. Il a écrit surtout en français.Titre de l'oeuvre: 
'' En attendant Godot ''.Genre : pièce de théâtre en deux actes.Première édition : 1953  aux  Édition de Minuit. 

 Deux clochards, Vladimir et Estragon, attendent, près d'un arbre,  un certain Godot qui ne viendra jamais. D'ailleurs eux-mêmes ne l'ont jamais vu et ne savent pas pourquoi ils l'attendent et s'il viendra un jour.

'' En attendant Godot '' est une pièce théâtrale au décor neutre  constitué d'un arbre et où, tout au long de ses deux actes, deux clochards attendent vainement quelqu'un. Dans cette absence d'action, nos deux personnages se disputent, se réconcilient, et se (nous) posent des questions sur le temps , sur le destin, sur le sens de la vie...Cette pièce est à mon avis l'une des plus belles oeuvres de la littérature universelle. Ses nombreuses adaptations dans toutes les langues en témoignent. Samuel Beckett a su illustrer le côté absurde de la vie.

Ce document est une fiche de lecture. Combien de parties comprend-il ?
Il y a trois parties.
Lisez la première partie. Que contient-elle ?
Elle contient des informations sur un livre :le nom de son auteur, le titre de l'oeuvre, son genre, l'année de son édition et le nom de l'éditeur.
Cette partie contient les références de l'oeuvre.
N.B. On pourrait ajouter le nombre de pages, de chapitres, de tomes, si l'on veut mais cela n'est pas essentiel. Montrer le livre aux élèves si cela est possible
Lisez la deuxième partie. Que contient-elle ?
Elle contient le résumé de l'oeuvre.
Et la troisième, que contient-elle ?
La troisième est constituée de l'avis personnel du lecteur. C'est le commentaire personnel.
Quand rédige-t-on un tel document ? et pourquoi ?
On rédige une fiche de lecture après la lecture d'un livre, d'un article de presse dans le but de conserver des traces de cette lecture.
Ainsi, on établit, peu à peu un fichier de toutes les oeuvres lues.
Qu'est-ce qu'une fiche de lecture ?
Une fiche de lecture est un document personnel établi à la fin de la lecture d'un ouvrage quelconque et qu'on pourra consulter ultérieurement. Elle comprend une partie réservée aux références de l'oeuvre, un résumé très succinct et un commentaire personnel.
Application :
1)  Etablissez la fiche de lecture d'une oeuvre de votre choix (nouvelle, roman, article de presse.)
2)  Distribuez aux élèves quelques livres empruntés à la bibliothèque du lycée et leur demander de les lire et d'en établir la fiche de lecture.


Proposée par Hamdaoui Dahri.

I/  LANCEMENT ET MOTIVATION:
1°) Présentation du projet
à mise en place de la situation - problème.
2°) Négociation collective du projet
_  Définir le contexte de communication ( cf Fiche méthode N°1)
_  Anticiper sur le contenu et la forme du texte à produire ( émergence des représentations mentales)
_  Se représenter la production finale.
3°) Evaluation diagnostique
à Traiter les représentations
à Mettre en oeuvre le conflit cognitif sur le thème et sur la production finale.
à Elaborer en commun les premiers critères ( ou indicateurs ) de réussite.

II/ PROBLEMATISATION GLOBALE:
1°) Recherche d'idées sur le contenu et la forme du texte à produire .
_  Observer, lire et analyser des textes pour dégager les caractéristiques de ce type de texte ( tri de textes).
_  Transformer les caractéristiques textuelles en contraintes d'écriture ( co-élaboration de critères de réussite).
2°) Mise en chantier du projet
_  Rédiger le premier jet ( individuellement ou en groupes restreints ).
_  Confronter les écrits produits ( mise en oeuvre du conflit socio-cognitif sur le contenu et la forme de la production finale ).
_  Compléter en commun les critères de réussite pour guider l'amélioration du premier jet.

III/  MISE EN OEUVRE:
1°) Séquences d'activités d'apprentissage.
_ Mettre en place des activités d'appropriation, de réactivation, de développement et d'approfondissement des savoirs
   déclaratifs, procéduraux et contextuels. ( cf. Fiche méthode n°2 ).
2°)  Dispositif de facilitations procédurales ( en fonction des difficultés repérées ).

IV/ PRODUCTION TERMINALE:
1°) Réécriture du premier jet  (plusieurs fois si nécessaire avec passage au III à nouveau ).
_  Révision  (  à mener par petits groupes ).
_  Mise au point rédactionnelle ( à mener par petits groupes ).
2°) Rédaction définitive.

V/ EVALUATION:
1°) Compte rendu.
2°) Evaluation du produit final.
_  Le texte produit a-t-il atteint son but ?
3°) Evaluation de la compétence.
_ La compétence terminale a-t-elle été atteinte ?

VI/ FINALISATION DU PROJET:
1°) Mise en forme définitive en fonction du résultat obtenu.
2°) Socialisation sous forme du recueil, journal scolaire ou mural, affichage...


Proposée par Bentouati Djamila.

Objectif  final: Production d'un texte argumentatif à partir du thème de la chanson.

Objectifs  spécifiques : 1) Améliorer l'expression orale et écrite.
                                       2) Exprimer son opinion sur le thème évoqué dans la chanson.

Support Audio- Visuel : Le final de la comédie musicale.
                                       «  LES DIX COMMANDEMENTS ».
                                       La chanson : L'ENVIE D'AIMER.
Pourquoi ce support ? C'est un document vivant prisé par les jeunes.
                                   _  1) aspect visuel et sonore :musique, chanteurs.
                                   _  2) aspect linguistique : paroles.

PREMIERE  ETAPE.

AVANT DE VISIONNER LA CASSETTE:
a) Faire la liste au tableau, des professions nécessaires pour créer une comédie
    musicale , le but=l'expression orale/ la culture de l'élève
    ex : chanteurs ,auteurs, musiciens=dirigé par un compositeur
       producteurs, metteurs en scène, réalisateurs,
       danseurs dirigé par un chorégraphe
       éclairagistes, cameramen...
b) Pensez-vous que ce soit une bonne idée de créer une comédie musicale pour faire connaître des thèmes d'ordre
     social ...
     But= expression des points de vues des élèves sur la comédie musicale
c) Question élaborée après le cours donné par le professeur d'arabe
    _ Connaissez- vous le sujet ou l'histoire des dix commandements ?
    _ Qui en est le principal personnage ?

DEUXIEME  ETAPE.

A) VISIONNER LA CASSETTE( Visuel).
1) Repérer les interventions des personnages de la comédie d'après :
                              _ Leur costumes.
                              _ Leur description.
                              _ Leur prestation.
Reconnaissez-vous certains personnages de l'histoire de Moïse ?
2)_ Identifier le lieu ( la scène).
3)_ Quels sont les moyens utilisés par le réalisateur pour créer cette comédie.
4)_ Est-ce que ce final vous donne envie de voir la comédie en entier.
      Pourquoi ?

TROISIEME  ETAPE.

B)LE TEXTE :  LES PAROLES.
a)_ Titre : L'envie d'aimer
   _ Quelles hypothèses de sens peut-on suggérer ?
   _ A t-on envie d'aimer aujourd'hui ?
   _ Est-ce que l'auteur voudrait nous apprendre à aimer ?
b)_ Analyse du texte:
   Donnez votre opinion sur les idées suivantes :
    _ L'amour c'est simple
    _ Ca vaut la peine de le chercher tout le temps ?
    _ Aimer donne l'envie d'aimer ?
Quelle est la vision de l'amour donnée dans ce texte ?
   1)Aimer // c'est simple  //  à qui //  l'entend
                 Et possible //               regarde        vraiment
                                                     Le veut
   2) Aimer// c'est rien  //  d'y croire  //       tout le temps
                     et tout  //   de le chercher//
   3) Aimer  //  c'est fort   //  on l'attend // de vies en vie // depuis la nuit
                        et tout  //                      //                        // des temps
REFRAIN : Qui est ce nous ?
   Ce sera       nous  _dès demain                                       qu'on saura
                                 _dès ce soir                                           se donner
                                                         pour que l'amour
                   nous  _ le chemin                                          qu'on aura
                             _ de le vouloir                                        partagé
NOUS  DONNE  L'ENVIE  D'AIMER
D'après ce texte :
SAVOIR  DONNER  ET  POUVOIR  PARTAGER
DONNE   L'ENVIE  D'AIMER

CREATIVITE.

Les élèves reprennent les éléments rassemblés pour rédiger un texte dans lequel ils vont donner leur point de vue.

BIBLIOGRAPHIE.

 1) fiche pédagogique TV5
 2) références historiques à partir d'Internet.


  

 Le Prescriptif (Classes: 2°AS).     Proposée Par Bentouati Djamila.

Textes support : règlement d’entreprise, instructions d’utilisation d’appareil, mode d’emploi de médicaments……etc.

I/ COMPREHENSION DE L’ECRIT :

Texte1 : L’utilisation d’un appareil ménager (la cafetière électrique).

Objectif : L’élève doit être capable de :

  1. Saisir le rapport Emetteur-récepteur ;
  2. Saisir l’objectif du message (pour qui, sur qui, pourquoi…) : image, texte, message.

 Déroulement de la classe : questions de compréhension du texte

  1. Fait-on de la publicité pour un produit quelconque ?
  2. Un appareil électrique est utile dans la mesure où la ménagère travaille plus vite. Mais, est-il sans risques ?
  3. A quel moment peut-on être exposé à un danger ?
  4. Peut-il être à la portée de tous les gens de tout âge ?
  5. Quand faut-il appuyer sur le bouton OFF ?
  6. Quel est le message apporté par ce texte ?
  7. Pour qui est-il adressé ?
  8. Pourquoi ?
  9. Quel est donc le rapport établi entre l’émetteur et le récepteur à travers ce texte ?

Expression 1er jet : 1ère proposition

Filles : Quels conseils, donneriez-vous, vous les filles, à une amie, cousine à votre sœur pour :

ü        Une meilleure application d’une teinture ?

ü        Enlever une tache de son vêtement préféré ?

ü        Réussir un gâteau ou un plat de cuisine ?

Garçons : Quelles recommandations, présenteriez –vous

ü        En tant qu’entraîneur d’une équipe de football à vos joueurs avant un match ?

ü        A votre jeune frère qui ne sait pas choisir un ami ?

ü        A votre père pour qu’il arrête de fumer ?

2ère proposition : Reconstituez une séries de consignes données dans le désordre : exercice sur livre de l’élève page117 n°1.

II/ VOCABULAIRE :

Objectif : l’élève doit pouvoir identifier le lexique relatif à la prescription.

Propositions

1) Exercice d’antonymie : Donnez  les antonymes des mots suivants à partir du texte : marche, sûreté, enfant.

Donnez les contraires par préfixation : débrancher, déconnecter, utile, possible, logique, correct, équilibrer, importer.

2) Exercice de complétion : complétez les phrases en y introduisant les mots suivants : règlement, instructions, droit, contraints, règles, loi, réglementation, directives, consignes.

a.         Le jeune élève suit à la lettre les …….. de son professeur.

b.         Les enseignants débutants sont tenus de consulter les ……….pédagogiques, afin d’assumer correctement leur devoir.

c.         L’acteur a interprété son rôle dans les …….de l’art.

d.         Le sergent agit  conformément aux……….de son chef hiérarchique.

e.         La …..doit être respecté par tout le citoyen.

f.          Nous sommes…….de fermer les fenêtres pour résister à la fumée.

g.         Tous les peuples ont ……..à l’autodétermination.

h.         La législation de la ……….du travail prévoit que lorsqu’un travailleur arrive à un certain âge, il ne peut exercer une activité salariale.

3) Exercice de complétion : complétez  par les mots qui conviennent : obliger, régir, réglementer, ordonner, prescrire, recommander.

a.         Le médecin……un remède au malade.

b.         Les circonstances nous……….de continuer le combat.

c.         Le code de la famille……..les relations entre les membres de la cellule familiale.

d.         Le général……….à ses troupes de se replier sur les positions initiales.

e.         Les feux de signalisations………….la circulation en ville.

f.          La sagesse nous ……..de réfléchir avant d’agir.

III/ GRAMMAIRE :

Objectif : analyser les structures prescriptives : notions de temps/ de modes(impératif, infinitif, subjonctif) et amener l’élève à les identifier et ensuite les réutiliser.

Exercice1 : transformez les phrases à l’impératif

a.      Il faut suivre les conseils.

b.      On doit l’éloigner de l’eau.

c.      Il faut l’arrêter quand il chauffe trop.

d.      On devra s’assurer que la prise de courant n’est pas défaillante.

e.      Il faut appuyer sur le bouton OFF pour l’arrêter.

f.       On ne doit pas mettre le moteur sous le robinet.

Exercice2 : Soulignez le sujet de ces infinitifs-verbes.

a.         Il faut respecter les conditions de sûreté.

b.         Ne pas toucher la surface chaude.

c.         Faire tourner l’interrupteur

d.         Pour le déconnecter.

Exercice 3 : donnez le temps et le mode du verbe ; sa structure syntaxique.

a.      Les absences doivent être justifiées.

b.      Evitez les manipulations d’appareils électriques si vous êtes en contact avec l’eau

c.      L’arbitre commencera le match.

d.      Il est recommandé de respecter les mesures d’hygiène.

e.      La blouse est obligatoire dans un laboratoire.

f.       Déchirer la capsule.

Exercice4 : Donnez cinq conseils à un ami étourdi, au présent de l’impératif.

                  Les réécrire en mettant les verbes au futur simple de l’indicatif.

IV/ELARGISSEMENT:

Lecture de : règlements, mode d’emploi de médicaments, fable, l’écoute d’une chanson ou d’un poème.

V/ EXPRESSION ECRITE:

2ème jet : rédaction d’une recette, de règles de jeu, de consignes.

VI/ COMPTE RENDU:

Correction et amélioration du paragraphe.

  Texte support:

Utilisation de la cafetière électrique.

 

            Lors de l’utilisation d’un appareil électrique il faut respecter les conditions fondamentales de sûreté pour réduire le risque d’incendie, de décharges électriques et/ou de blessures.

1. Avant d’utiliser l’appareil, suivre attentivement les instructions.

2. Ne pas toucher la surface chaude ; il faut utiliser les anses ou les boutons.

3. Pour se protéger contre les éventuelles décharges électriques, ne jamais plonger le câble, la prise ou l’appareil dans l’eau ni tout autre liquide.

4. Ne jamais permettre aux enfants d’utiliser cet appareil si ce n’est sous la surveillance d’un adulte.

5. Si l’appareil ne va pas être utilisé et avant son nettoyage, faire tourner l’interrupteur sur la position OFF et le débrancher.

6. Ne jamais mettre en marche l’appareil si le câble ou la prise est endommagé, si l’appareil ne fonctionne pas correctement ou s’il a souffert d’un dommage quelconque.

7. Pour le déconnecter, faire tourner n’importe quel contrôle sur la position OFF et débrancher l’appareil.


haut de page    Envoyez vos fiches à:  cliquez